Pourquoi ai-je besoin du cloud ?

Ne voilà-t-il pas une drôle de question en ce début de vingt-et-unième siècle ? Cela revient un peu à se poser la question : ai-je besoin de manger et de boire pour vivre ! J’exagère un peu, mais si peu. Il est d’ailleurs fort probable que vous utilisiez des services cloud, peut-être sans le savoir. Facebook ? Cloud ! Twitter ? Cloud ! Gmail ? Cloud ! Et je pourrais multiplier les exemples. Vous allez me dire que ces services sont des services grands publics, pas des services professionnels avec lesquels j’échange des informations confidentielles. Nous allons y revenir. Si vous voulez toutes les raisons pour lesquelles vous avez besoin du cloud, je vous invite à lire mon livre, Cloud Hybride, Public et Privé. Et pour vous mettre en appétit, en voilà quatre qui me semblent essentielles.

Vous ne payez que ce que vous utilisez

Si vous avez un jour eu besoin d’installer un nouveau serveur, vous vous êtes sans doute poser la question de sa capacité, en termes de mémoire, de processeur, de disque dur, etc. Il a aussi fallu que vous acquériez des licences pour les logiciels et que vous installiez matériels et logiciels avant de pouvoir mettre en test, puis en production, le ou les services nécessaires. Je passe les sauvegardes, la maintenance, les patchs, et la dégradation des performances au fur et à mesure du temps.

Tout ceci coûte cher, en temps, argents et ressources. Imaginez maintenant n’avoir qu’à faire quelques clics pour obtenir le même service : quelques clics et vous avez votre serveur tout installé, fonctionnel, redondant et tolérant aux pannes. Le tout pour une fraction du prix que vous aviez payé votre infrastructure. C’est un des promesses tenues des prestataires du cloud et c’est une petite révolution. Bien évidemment, il vous faudra une connexion internet ou privée qui soit à la hauteur de la consommation des services que vous allez faire. Il va falloir réfléchir d’une toute autre façon.

Ça c’était pour la production. Maintenant, imaginez que vous ayez besoin de tester la montée en charge de services internet. Pas simple de savoir comment une application va se comporter quand elle a cent, mille ou un million de connexions simultanées. Avec le cloud, c’est un jeu d’enfants. Vous pouvez tester cette montée en charge, provisionner automatiquement les machines au fur et à mesure où l’application en a besoin, puis les décommissionner quand la charge diminue.

Je pourrais multiplier les exemples, mais ils iraient tous dans le même sens : la simplicité et la puissance au meilleur coût.

Vous avez accès à vos services et données où que vous soyez

Si vous avez eu un jour à ouvrir vos services à des utilisateurs nomades, vous avez sans doute eu quelques sueurs froides. De zone démilitarisés en serveurs proxy, de connexion VPN en systèmes de détection d’intrusion, ouvrir ses systèmes n’est pas une partie de plaisir. Un système cloud est par défaut conçu pour fonctionner en mode distant. Toutes ces questions sont donc résolues de facto.

Vous avez besoin d’un accès distant ? Il est prévu. Vous avez besoin de mécanismes d’authentification de vos utilisateurs ? Il sont inclus. Vous avez besoin de fonctionner en mode hybride, avec certains services en local et d’autres dans le cloud ? C’est en général par défaut. La capacité d’accéder à partir de n’importe quel matériel et de n’importe quel endroit les services cloud sont inhérents à leur fonctionnement. Alors oui, il va falloir penser sécurité différemment. Ce n’est cependant pas à cause du cloud, c’est en raison des changements radicaux qui sont apparus ces vingt dernières années.

Vous avez à portée de main une sécurité renforcée

On a tous en tête le hacking des systèmes de Yahoo, celui des centrifugeuses iraniennes par Stuxnet, ou encore celui du virus Wannacry. Cependant, avez-vous entendu parler du hacking des serveurs d’Amazon, de Microsoft ou d’OVH ? Probablement pas. Non pas parce qu’ils ne le diraient pas si cela arrivait, en fait il y aurait tellement d’entreprises impactées, que ces sociétés perdraient une grande partie de leur crédibilité et donc chiffre d’affaires. La sécurité du cloud, ou en tout cas des services cloud professionnels, est prise très au sérieux : sécurité physique, logique, multifactorielle et en profondeur.

Vous avez besoin de mettre en place un système de sécurité à deux facteurs ? C’est disponible ! Vous voulez un seul jeu d’outils pour protéger vos données et vos applications locales et dans le cloud ? Aucun souci ! Vous devez chiffrez données, accès et communications ? Demandez le menu ! Vous avez besoin d’établir un réseau privé virtuel rendant transparent et sécurisé l’accès à vos applications où qu’elles se trouvent ? Cela fait partie des services de sécurité de base.

Tout comme vous ne payez que ce que vous utilisez, vous déployez la sécurité d’accès dont vous avez besoin. La sécurité des services cloud n’est pas pensée après coup. Elle est une fonction inhérente, comme l’élasticité ou les services à la demande.

Vous avez accès à des services impossibles, ou quasi, à développer par vous-même

En parlant de services à la demande : et si vous vouliez faire un peu d’analyse de données en utilisant des fonctions d’apprentissage machine ? Ou mettre en place des systèmes d’analyse d’intégrité des systèmes en temps réel ? Il existe des dizaines de services qu’il est coûteux de mettre en place soi-même. Coûteux en argent, mais aussi coûteux en temps et en ressources. Utiliser un système d’analyse de données, d’images ou d’authentification multifactorielle est infiniment plus simple, rapide et économique quand il est dans le cloud.

Voici les quatre raisons qui viennent le plus naturellement en tête quand on me demande pourquoi le cloud. Comme je l’ai déjà écrit, en 2018, bientôt 2019, la question du pourquoi ne devrait plus se poser. Les bonnes questions sont :

  • Quel est votre plan pour vous séparer de votre dernier serveur ?
  • Quel est le service cloud dont vous ne vous servez pas encore dont vous devez apprendre le fonctionnement ?
  • Votre sécurité est-elle à jour, à tous les niveaux d’accès ?
  • Quels sont les services innovants que vous prévoyez de lancer pour transformer votre business model ?

Le cloud n’est pas une fatalité, c’est une immense opportunité pour tous dès aujourd’hui. Et vous, vous en faites quoi ? N’hésitez pas à partager vos expérience dans la partie commentaire ci-dessous.

Crédit photo by rawpixel sur Unsplash

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Fièrement propulsé par WordPress | Thème : Baskerville 2 par Anders Noren.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :